24.5 C
Kinshasa
vendredi 25 juin 2021
Accueil Pays Afrique centrale Bassin du Congo : la filière forêt-bois en quelques chiffres

Bassin du Congo : la filière forêt-bois en quelques chiffres

L’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT) a été fondée en 1951 à la demande de la FAO et de l’OCDE. Axée sur la filière des bois tropicaux, elle milite, depuis sa fondation, pour une gestion durable et responsable des forêts tropicales, jouant ainsi un rôle moteur dans la mise en œuvre de projets internationaux dédiés à la préservation de ces forêts.

Dans l’édition 2019 de son rapport d’activité (https://www.atibt.org/fr/media-categories/3/rapports-dactivite-atibt), l’ATIBT fait l’état des lieux des forêts de cinq pays du Bassin du Congo : le Cameroun, le Gabon, le Congo, la RDC et la Centrafrique.

Des informations sur la forêt, l’exploitation forestière, l’industrie du bois et diverses données socio-économiques y sont présentées pour chacun des pays concernés. 
Nous avons extrait certaines données que nous vous présentons dans les tableaux ci-dessous.

Source : Tableaux de synthèse ATIBT concernant les principales données de la filière forêt-bois du bassin du Congo. Actualisation juin 2020 avec la contribution de l’OFAC et de la COMIFAC ainsi que du ministère de l’Environnement et du développement durable et de la FIB pour la RDC

  Cameroun Gabon Congo RDC RCA
Forêt et exploitation
Surface de forêt dense humide accessible 18,6 millions ha 22,3 millions ha 17,1 millions ha 102 millions ha 6,9 millions ha
Surface attribuée à l’exploitation industrielle 6,4 millions ha 14,7 millions ha (OFAC 2018) 14,2 millions ha (OFAC 2017) 12,2 millions ha (OFAC 2018) 3,7 millions ha (OFAC 2018)
Surfaces certifiées totales dont 2,7 millions ha 2,4 millions ha 3,4 millions ha   749 784 ha 0ha
– FSC PAFC/PEFC 0,3 million ha 2 millions ha 2,9 millions ha 0 ha 0 ha
– Légalité+ (certif légalité +FSC CW) 2,7 millions ha 0,4 million ha 1,5 millions ha 0,7 million ha 0 ha
Nbre de grandes entreprises Une soixantaine Une quarantaine Une trentaine 24 dont 18 en activité Environ une dizaine
Nombre de petites entreprises et d’artisans   ND ND 15 PME En 2019, 1500 artisans membres de l’ACEFA    
Production formelle de grumes (m3)   3 Millions 1,5 Million 1,8 Million 0,3 Million 0,5 Million
Production informelle estimée (en équivalent grumes) 2,4 Millions 0,2 Million 0,3 Million 4 Millions 0,1 Million
Part des 4 premiers producteurs sur la production 7% 40% 56% 91% 70%
Principales essences exploitées par l’industrie Ayous, Sapelli, Tali, Azobé Okan, Fraké, Iroko, Padouk, Kosipo, Dabéma Okoumé (80%), Okan, Azobé, Béli, Padouk, Sapelli, Okoumé, Ayous, Tali, Sipo, Okan, Mukulungu Sapelli, Afromosia, Tali, Sipo, Wenge Sapelli, Ayous, Mukulungu, Tali, Iroko
Part des 3 premières essences sur la production 50% (2016) 84% (2014) 66% (2016) 44% (2017) 64% (OFAC 2018)
Essences exploitées artisanalement Ayous, Movingui, Iroko, Sapelli, Bilinga, Moabi Okoumé, Bilinga, Izombé Okoumé, Limba (Sud) Sapelli, Sipo (Nord) Afrormosia, Wenge, Sapelli,  
Exportations de grumes en m3   827 737 0 798 905 139 842 332 920
Exportations de grumes vers la Chine en  m3 583 600 0 462 200 ND ND
Contribution du secteur au PIB 4,7% (2018) 3,3% (2018) 4,9% (2015) 0,15% (2016) 2,8% (2018)
Transformation du bois
Nbre d’unités industrielles 150 166 29 5 5
Exportations (m3)          
– de sciages 832 845 481 619 104 202 52 124 15 558
– de contreplaqués 9 890 30 405 25 868 0 0
– de placages 75 140 351 810 28 206 312 0
Exportations bois transformé en Chine en m3 134 300 524 700 38 600 ND ND
Transformation artisanale (sciages)   715 000 m3 (2010) 50 000 m3 (2010) Env. 100 000 m3 (2011) Env. 1 million m3 (2014) ND
Données socio-économiques
Nombre d’emplois dans le secteur forestier industriel 13 000 3 000 stés forestières
10 000 industries du bois
7 500 4 523   ND
Nbre d’emplois dans le sciage artisanal 40 000 ND 2 000 9 000 à 15 000   sans doute plus ND
Emplois indirects 150 000 Entre 2 000 et 5 000 5 000   ND ND
Syndicats et partenaires potentiels GFBC (12 entreprises), FECAPROBOIS (200 entr.), ANCOVA (450 membres à Yaoundé) UFIGA (15 entreprises), SIAG (6), UFIAG (11), FGBSP (150). UNICONGO
(4 entreprises), UNIBOIS (environ 15 PME) FIB (5 entreprises). ACEFA (1400 membres)  
Engagement dans le FLEGT APV signé en 2010 Mise en œuvre au ralenti Évaluation en cours APV non signé Négociation en cours APV signé en 2010 En cours de mise en œuvre APV non signé Négociation relancée. APV signé 
le 28 novembre 2011

Pour avoir des précisions sur ces tableaux et télécharger les 4 derniers rapports d’activité, cliquer sur le lien suivant :

https://www.atibt.org/fr/media-categories/3/rapports-dactivite-atibt

- Advertisment -

ARTICLES LES PLUS LUS

Lutte contre le Covid-19… et si la solution venait de la RD Congo ?

Une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Lubumbashi (Unilu- RD Congo) a présenté récemment un protocole qui...

Coronavirus : la RDC, terre du quinquina, au centre des enjeux mondiaux

Face au Covid-19, des traitements associant la chloroquine, produit synthétique inspiré de la formule chimique de la quinine, seraient prometteurs. La RDC...

Kinshasa : 10 000 tonnes de déchets/jour à traiter d’urgence

« Kinshasa, urbanisation et enjeux écologiques durables », tel est le titre de l’ouvrage de Holy Holenu Mangenda, paru en janvier 2020 chez l’Harmattan....

RDC. Alexandre Kayumba, 27 ans, un entrepreneur à succès

Alexandre Kayumba, 27 ans, est à la tête du Groupe Barthélémy Alexandre (GBA) qui comprend des entreprises de plusieurs secteurs d’activité : distribution de carburants,...