24.5 C
Kinshasa
dimanche 29 novembre 2020
Accueil Pays Afrique centrale Bassin du Congo : les forêts denses en chiffres

Bassin du Congo : les forêts denses en chiffres

L’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT) a été fondée en 1951 à la demande de la FAO et de l’OCDE. Axée sur la filière des bois tropicaux, elle milite, depuis sa fondation, pour une gestion durable et responsable des forêts tropicales, jouant ainsi un rôle moteur dans la mise en œuvre de projets internationaux dédiés à la préservation de ces forêts. Chaque année, l’ATIBT publie un rapport d’activité. Dans l’édition 2018 (https://www.atibt.org/fr/rapport-dactivite-2018/), elle fait un état des lieux des forêts de quatre pays du Bassin du Congo (Cameroun, Gabon, Congo, RDC).

Des informations sur la forêt, l’exploitation forestière, l’industrie du bois et diverses données socio-économiques de ces quatre pays y sont présentées. Nous avons extrait certaines de ces données que nous vous présentons dans les tableaux ci-dessous.

  Cameroun Gabon Congo RDC
Forêt et exploitation
Surface de forêt dense humide accessible (% du pays) 19 millions ha (40%) 23,0 millions ha (76%) 22 millions d’ha (61%) 102 millions d’ha (43%)
Surface attribuée à l’exploitation industrielle 6,3 millions ha (UFA) 14,2 millions ha 13,9 millions ha 10,4 millions ha
Surfaces certifiées totales 3 390 372 ha 3 090 071 ha 3 902 315 ha 544 145 ha
Nombre de grandes entreprises 123 (détentrices d’UFA) Une quarantaine Une trentaine Environ une dizaine
Production de grumes en m3 Dont export 2,5 millions 800 000 1,5 million export interdite 1 578 000 (2017) 874 000 236 000 (2017) Est. 140 000 (2017)
Prod. formelle de grume Prod. informelle estimée Part des 4 premiers producteurs sur la production
 2 968 576 2 383 333 35%   1 523 163 170 333 40%   1 581 653 328 500 56%   206 606 3 412 440 91%  
Essences exploitées par l’industrie Tali, Okan, Azobé, Ayous, Dabéma Okoumé, Okan, Azobé, Padouk Sapelli, Okoumé, Sipo, Iroko, Tali Sapelli, Sipo, Afromosia
Part des 3 premières essences sur la production 50% (2016) 84% (2014) 66% (2016) 44% (2017)
Essences exploitées artisanalement Ayous, Movingui, Iroko, Sapelli, Bilinga, Moabi Okoumé, Bilinga, Izombé Okoumé, Limba (Sud) Sapelli, Sipo (Nord) Afrormosia, Sapelli, Sipo, Limbali,Afzelia
Exportations  de grumes m3 736 599 0 664 929 137 289
Bénéfices tirés de la forêt (% du PIB national) 3,7% 2,6% 4,7% 17,5%
Contribution du secteur au PIB 4% 3% 5,3% 0,6%

Source : ATIBT. Rapport d’activité 2018 (à consulter pour précisions sur les informations du tableau)

Transformation du bois
  Cameroun Gabon Congo RDC
Nbre d’usines de transformation industrielle (1er à 3è transformation) 798 162 35 Environ une dizaine
Quantité par produits (année)     2016 2017
• Sciages
 en m3 • Placages
 en m3 • Contreplaqués en m3 
600 000 Placages + Contrepl. = 100 000 Export 635 000   97 000 
 28 000 329 000 46 119 10 668 150 000 ?  (31 200)  
Exportations (en m3)        
de sciages 627 111 441 019 205 953 16 857
de contreplaqués 43 978 196 886 25 868 0
de placages 5 624 40 047 0 312
Transformation artisanale (sciages)  en m3 715 000 (2010) 50 000 (2010) 100 000 (2010) Information parcellaire Plus de 2 millions
Autre information Marché Intérieur du Bois tardant à se concrétiser ZES de Nkok 40 entreprises 900 000 m3 transformés/an Réflexion 
en cours d’une ZES X

Source : ATIBT. Rapport d’activité 2018 (à consulter pour précisions sur les informations du tableau)

Données socio-économiques
  Cameroun Gabon Congo RDC
Nombre d’emplois dans le secteur forestier industriel 13 000 3 000 (dans entreprises forestières) 10 000 (dans ind. du bois dont ZES Nkok 3000 22% des emplois hors pétrole 7 500 15 000 en 2007
Nombre d’emploi
s dans le sciage artisanal 40 000 ND 2 000 9 000 à 15 000, (50 000 emplois selon Lescuyer en 2014)
Emploi indirect 150 000 Entre 2 000 et 5 000 5 000 ND
Syndicats et partenaires potentiels (nombre d’entreprises adhérebtes) GFBC (12), FECAPROBOIS (200), ANCOVA
(450 membres à Yaoundé) Intersyndicale : diffi -cultés de mise en oeuvre UFIGA (15),  a assure le secrétariat permanent de l’Intersyndicale SIAG (6), UFIAG (11), FGBSP (150). UNICONGO
 (4), UNIBOIS (environ 15 PME) FIB (5). ACEFA
 Beaucoup de PME et TPE ne sont pas inscrites dans des syndicats.
Engagement dans le FLEGT APV signé en 2010 avec intégration du marché intérieur
 Mise en œuvre au ralenti Evaluation de la mise en œuvre de l’APV en cours APV non signé, Négociation en cours depuis septembre 2010 APV signé en 2010
 En cours de mise en œuvre. Quelques avancées en termes de transparence, d’implication de la société civile, de traçabilité et d’amélioration du cadre réglementaire APV non signé, Négociation en cours

Source : ATIBT. Rapport d’activité 2018 (à consulter pour précisions sur les informations du tableau)

- Advertisment -

ARTICLES LES PLUS LUS

Lutte contre le Covid-19… et si la solution venait de la RD Congo ?

Une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Lubumbashi (Unilu- RD Congo) a présenté récemment un protocole qui...

Coronavirus : la RDC, terre du quinquina, au centre des enjeux mondiaux

Face au Covid-19, des traitements associant la chloroquine, produit synthétique inspiré de la formule chimique de la quinine, seraient prometteurs. La RDC...

Kinshasa : 10 000 tonnes de déchets/jour à traiter d’urgence

« Kinshasa, urbanisation et enjeux écologiques durables », tel est le titre de l’ouvrage de Holy Holenu Mangenda, paru en janvier 2020 chez l’Harmattan....

RDC. Alexandre Kayumba, 27 ans, un entrepreneur à succès

Alexandre Kayumba, 27 ans, est à la tête du Groupe Barthélémy Alexandre (GBA) qui comprend des entreprises de plusieurs secteurs d’activité : distribution de carburants,...