24.5 C
Kinshasa
lundi 28 septembre 2020
Accueil Pays Cameroun Le Cameroun en chiffres

Le Cameroun en chiffres

Bordant l’océan Atlantique, le Cameroun est un pays d’Afrique centrale, qui partage ses frontières avec la République centrafricaine (RCA), le Gabon, la Guinée équatoriale, le Nigéria et le Tchad. Les régions limitrophes avec le Nigéria (Nord-Ouest et Sud-Ouest) sont anglophones, alors que le reste du pays est francophone.

  • Superficie : 475 000 km2
  • Population (2019) : 25,876 millions d’habitants
  • Densité de population : 54,7 hab/km2
  • Taux de croissance de la population : 2,7 %
  • Rapport de masculinité (nbre H pour 100 F) : 100
  • Population urbaine : 57,0 %
  • Population de 0 à 14 ans : 42,4 %
  • Capitale : Yaoundé
  • Langues officielles : français, anglais
  • Accession à l’indépendance : 1er janvier 1960
  • Fête nationale : 20 mai
  • Date d’adhésion à l’ONU : 20 septembre 1960
  • Date de ratification à l’accord ZLECAF (Zone de libre échange continentale africaine) : 31/10/2019 (Décret n°2019/586 du 31 Octobre 2019 – Loi n°2019/010 du 19 juillet 2019)

Organisation territoriale : Régions (10)

  • Région (chef-lieu)
  • Adamaoua 1 (Ngaoundéré) ;
  • Centre 2 (Yaoundé) ;
  • Est 3 (Bertua) ;
  • Extrême-Nord 4 (Maroua) ;
  • Littoral 5 (Douala) ;
  • Nord 6 (Garoua) ;
  • Nord-Ouest 7 (Bamenda) ;
  • Ouest 8 (Bafoussam) ;
  • Sud 9 (Ebolowa) ;
  • Sud-Ouest 10 (Buéa).

Indicateurs économiques et financiers  (Sources : FMI, Ministère camerounais de l’économie)

  • Devise : Franc CFA BEAC (XAF)
  • PIB nominal : 22 615 milliards de FCFA (proj. 2020) ; 24 181 milliards de FCFA (proj. 2021)
  • Croissance du PIB  réel : + 3,7 % (2019) ; -1,2 % (proj. 2020) ; +4,5 % (proj. 2021)
  • Dette publique totale   8650 milliards de FCFA, soit 38,3% du PIB (fin 2019)
  • dont  dette extérieure : 6671 milliards de FCFA 

Relations avec le Fonds monétaire international  (Source : FMI)

  • Signature d’un accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC), d’un montant de 483 millions de DTS (666,2 millions de dollars et 175 % de la quote-part) pour accompagner le programme de réformes économiques et financières du pays : 26 juin 2017
  • Prolongement jusqu’au 30 septembre, de l’accord qui devait expirer le 25 juin 2020.
  • Dans le cadre de la Facilité de crédit rapide, approbation par le FMI d’un prêt d’environ 135 milliards FCFA (226 millions de dollars) pour atténuer les chocs de la crise sanitaire : 4 mai 2020

Commerce extérieur (Sources : FMI, INS du Cameroun)

  • Exportations en volume (évolution en %) : -4,0 % (proj. 2020) ; + 8,5 % (proj. 2021)
  • dont hydrocarbures : – 5,7 % (proj. 2020) ; + 1,6 % (proj. 2021)
  • Importations en volume : – 2,5 % (proj. 2020) ; + 6,8 % (proj. 2021)
  • Partenaires (% d’export) (2018) : Chine (22,2 %) ; Italie (13,7 %) ;  Pays-Bas (8,4 %)
  • Partenaires (% d’import) (2018) : Chine (18,5%) ; France (8,3 %), Nigeria (5,6%)

Indicateurs sociaux (Sources : ONU, BAD. PNUD)

  • Espérance de vie à la naissance ((années pour f/h) : 57,6/54,9
  • Taux de fécondité (naissances vivantes par femme) : 5,0
  • Taux brut de scolarisation primaire (F/H par 100 pop) : 119 / 107,2
  • Taux d’alphabétisation des 15 ans et + (total/H/F) : 71,3 / 78,3 / 64,8

Indice de développement humain (IDH) (Source : PNUD)

IDH 2019 : 0,563 ; 150ème rang mondial  (sur 189). L’IDH prend en compte le revenu national brut, l’espérance de vie à la naissance et le niveau de scolarisation des personnes de plus de 15 ans.  Le dernier palmarès (chiffres 2018) a été publié en décembre 2019.

Doing Business  (Source : Banque mondiale)

2020 =  46,1 (note sur facilité de faire des affaires) ; 167ème rang  mondial (sur 190) ; 39ème rang en Afrique (sur 54 pays). Le rapport Doing Business 2020 analyse les réglementations de 190 économies dans 12 domaines afin d’évaluer le climat des affaires à travers le monde. Dix de ces indicateurs sont pris en compte pour attribuer à chaque économie une note sur la facilité de faire des affaires.

Indice de Perception de la Corruption (IPC) Source : Transparency International

2019 : 25 (note IPC) ;153ème rang mondial (sur 180)  L’IPC note 180 pays et territoires selon leurs niveaux perçus de corruption dans le secteur public, en s’appuyant sur 13 évaluations d’experts et enquêtes menées auprès de chefs d’entreprises. Cet indice utilise une échelle de zéro (fortement corrompu) à 100 (très peu corrompu).

Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) (Source : Fondation Mo Ibrahim)

2018 : 46,2 (score) ; 36ème place. Les composantes clés qui constituent les quatre catégories de l’IIAG sont : Sécurité et État de droit, Participation et Droits humains, Développement économique durable et Développement humain. Chacune de ces catégories se décline en sous-catégories sous lesquelles sont regroupés divers indicateurs qui fournissent des mesures quantifiables des dimensions fondamentales de la gouvernance.

Index de l’émergence en Afrique

2017 : 42,47 ; 38 ème rang sur 54. Mis au point par le Giersa, l’index de l’émergence couvre quatre dimensions (politique, économique, développement humain et société) et retient 23 indicateurs qui fournissent un cadre opératoire permettant de saisir les dynamiques éventuelles (ou non) d’émergence. Source : Groupe interuniversitaire d’études et de recherches sur les sociétés africaines (GIERSA)

Puissance militaire (Source : Global Fire Power)

Classement Global Fire Power (GFP)  2020 : 101ème rang mondial (sur 138) ; 19ème rang en Afrique (sur 38). Le GFP se base sur cinquante critères, dont le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique.

Environnement (Source : Banque mondiale)

Émission de CO2 (tonnes par habitant) 2014 : 0,3 (moyenne monde : 4,97)

- Advertisment -

ARTICLES LES PLUS LUS

Lutte contre le Covid-19… et si la solution venait de la RD Congo ?

Une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Lubumbashi (Unilu- RD Congo) a présenté récemment un protocole qui...

Coronavirus : la RDC, terre du quinquina, au centre des enjeux mondiaux

Face au Covid-19, des traitements associant la chloroquine, produit synthétique inspiré de la formule chimique de la quinine, seraient prometteurs. La RDC...

Kinshasa : 10 000 tonnes de déchets/jour à traiter d’urgence

« Kinshasa, urbanisation et enjeux écologiques durables », tel est le titre de l’ouvrage de Holy Holenu Mangenda, paru en janvier 2020 chez l’Harmattan....

RDC. Alexandre Kayumba, 27 ans, un entrepreneur à succès

Alexandre Kayumba, 27 ans, est à la tête du Groupe Barthélémy Alexandre (GBA) qui comprend des entreprises de plusieurs secteurs d’activité : distribution de carburants,...