24.5 C
Kinshasa
dimanche 14 juillet 2024
AccueilPaysBassin du CongoBassin du Congo. La filière bois-forêt en quelques chiffres, en 2022

Bassin du Congo. La filière bois-forêt en quelques chiffres, en 2022

Chaque année, l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT),  qui milite, depuis sa fondation en 1951, pour une gestion durable et responsable des forêts tropicales, publie un rapport d’activité dans lequel elle fait un état des lieux des filières forêt-bois de cinq pays du Bassin du Congo : le Cameroun, le Gabon, le Congo, la RDC et la Centrafrique.  

Nous vous présentons quelques extraits des tableaux du rapport d’activité 2022 de l’ATIBT, paru fin juin 2023, complétés par des statistiques tirées de l’étude de EY et Mays Mouissi Consulting sur le Gabon, et des données sur la déforestation, fournies par Global Forest Resources Assessment (FAO).

FORÊT ET EXPLOITATION

La forêt dense humide des cinq pays du Bassin du Congo (Cameroun, Gabon, Congo, RDC et Gabon) représente quelque 246,5 millions d’hectares (ha), selon l’Observatoire des forêts d’Afrique Centrale (OFAC). Sur ce total, entre 53,4 millions d’ha et 57,4 millions d’ha sont attribuées à l’exploitation industrielle, hors forêts communautaires.

Pour télécharger le rapport d’activité 2022 de l’ATIBT, cliquer sur le lien suivant :https://www.atibt.org/files/upload/Activity_report/ATIBT-RAPPORT-ACTIVITE-2022-FRANCAIS-V5.pdf

Dans l’ensemble de la zone étudiée, 160 entreprises étaient titulaires d’une concession en 2021. La production de grumes du secteur industriel était de 8,5 millions de m3, dont environ la moitié réalisée par les 4 premières grandes sociétés de chaque pays. La production artisanale s’est élevée à 6,5 millions de m3.

Les exportations de grumes ont porté sur 1,7 millions de m3 dont plus de 40 % est destinée à la Chine, avec des variations selon les pays.

Lire aussi : Le Gabon récolte les fruits de sa politique de protection des forêts. https://www.makanisi.org/le-gabon-recolte-les-fruits-de-sa-politique-de-protection-des-forets/

FORÊT ET EXPLOITATION (million d’hectares : M/ha)

 CamerounGabonCongoRDCRCA
Surface de forêt dense humide22 M/ha23,6 M/ha24 M/ha150 M/ha26,9 M/ha
Surface attribuée à l’exploitation industrielle7,1 M/ha16,4 M/ha (OFAC)14,8 M/ha (OFA 2020)11,4 M/ha (OFAC 2018)3,7 M/ha (OFAC 2018)
Nbre d’entreprises titulaires d’une concessionUne soixantaineUne quarantaineUne trentaineUne dizaineUne dizaine
Production formelle de grumes (en m3)  2,9 millions (2021)3,5 millions (2021)1,7 million (2020)0,3 million (2020)0,55 million (2021)
% des 4 premiers producteurs sur la production29% (part export 2018)40% (2018)58% (2018)58% (2018)70% (2019)
Prod. artisanale informelle estimée. (équivalent grumes en m3)2,4 millions0,3 million0,3 million3,4 millions0,1 million
Principales essences exploitées par l’industrieTali, Okan, Beli, Azobé, Naga, Dabema, Bilinga, Nieuk, Ayous,Okoumé (60%), Azobé, Béli, Okan, Padouk,Sapelli, Okoumé, Okan, Kosipo, Padouk, Wenge, Ayous,Wenge, Afromosia, Tali, Sapelli, AcajouSapelli, Mukulungu, Ayous, Iroko, Doussiè, Tali
Part des 3 premières essences sur la production19% (2018)68% (2020)57% (2018)37% (2020)68% (2019)
Essences exploitées artisanalementAyous, Movingui, Iroko, Sapelli, Bilinga, MoabiOkoumé, Bilinga, IzombéOkoumé, Limba (Sud) Sapelli, Sipo (Nord)Afrormosia, Wenge, Sapelli,Ayous (90%) Sapelli (10%)
Contribution du secteur au PIB5% (2021)3,6% (2020)4,9% (2015)0,15% (2016)2,7% (2020)
Nbre d’unités industrielles 1ère à 3è transformation)227 (2021)166 (2020 EY)29 (2018)5 (2018)5 (2021)
Source : ATIBT- Rapport d’activité 2022

EXPORTATION DE BOIS

 CamerounGabonCongoRDCRCA
Exportations de grumes en m3  588 587 (2020)0707 270 (2019 BEAC)131 986 (2021)238 625 (2021)
Exportations de grumes vers la Chine en m3419 535 (2021)0462 200  41% (OCC 2021)Environ 40 % (CIFOR 2021)
Exportations bois sciés et ouvrés (en m3)(2021)(2020 – EY MMC)(2019 BEAC)(2021)(2021)
– sciages737 000437 572280 70026 000ND
– contreplaquésND32 484ND 00
– placagesND393 660ND 00
Source : ATIBT- Rapport d’activité 2022 + Rapport EY et Mays Mouissi Consulting

EMPLOIS

 CamerounGabonCongoRDCRCA
Nbre d’emplois
secteur industriel
15 00013 1827 5004 5238 000
Nbre d’emplois
sciage artisanal
40 0001 0002 0009 000 à 15 000  1 600
Emplois indirects150 000Entre
2 000 et 5 000
NDNDND
Source : ATIBT- Rapport d’activité 2022

CERTIFICATION

Il existe deux types de certification forestière : les certifications de gestion durable et les certificats de légalité. 

Les certifications de gestion durable sont des certifications de gestion forestière responsable. Leurs labels les plus connus sont le Forest Stewardship Council (FSC), le Forest Management (FM)  et le Program for the Endorsement of Forest Certification (PEFC).

Le label FSC est un système de certification de la gestion des forêts, qui labellise aussi le bois qui est extrait des forêts. Le standard PEFC s’est renforcé à travers la mise en place du PAFC (Pan-African Forest Certification), notamment au Gabon. Le PAFC est un schéma de certification du Bassin du Congo adapté au contexte régional et basé sur les critères et les exigences internationales du PEFC Council.

Fin 2022, le Bassin du Congo comptait 5 866 756 ha de forêts certifiées gestion durable selon les certifications FSC et/ou PAFC. Ces certifications sont présentes sur trois pays : le Congo (2 989 168 ha), le Gabon (2 535 880 ha), et le Cameroun (341 708 ha) selon le rapport de l’ATIBT.

Les certificats de légalité reposent sur le respect des lois appliquées dans le pays de production et reprennent les principes de traçabilité. Ses principaux labels sont Origine et Légalité des Bois (OLB) de Bureau Veritas Certification, Legal Source (LS) de Preferred by Nature et Timber Legality Verification (TLV) développée par Control Union.

Fin 2022, les certifications de légalité (OLB, LS et TLV) représentaient 7 517 641 ha dans le Bassin du Congo, répartis entre le Cameroun (2,447 millions d’ha), le Gabon (2,239 millions d’ha), le Congo (2,626 millions d’ha) et la RDC (205 608 ha).

Lire aussi : Forêts du Bassin du Congo : vers 10 millions d’ha certifiés gestion durable en 2025 ? https://www.makanisi.org/forets-du-bassin-du-congo-vers-10-millions-dha-certifies-gestion-durable-en-2025/

DÉFORESTATION

Selon les données du Global Forest Resources Assessment (FRA) de la FAO, l’évolution des superficies forestières entre 1990 et 2020 montre que la RDC a perdu 24 474 ha sur la période soit une perte de 16%. Suivent le Cameroun avec 10% de perte, la RCA avec 4%, le Congo avec 1,6% et le Gabon avec 1%.

Lire aussi : Forêts du Bassin du Congo : préserver les identités culturelles. https://www.makanisi.org/forets-du-bassin-du-congo-preserver-les-identites-culturelles/

Superficie forestière (en milliers d’hectares) et leur évolution depuis 1990

Année/ PaysCamerounRCACongoRDCGabon
199022500232032231515062923762
200021597229032219514389923700
201020900226032207513716923649
202020340223032194612615523531
Source : FRA 2020
- Advertisment -

ARTICLES LES PLUS LUS